Accueil » Actualités » CASA perd 2,8 milliards d’euros au 3e trimestre 2012

CASA perd 2,8 milliards d’euros au 3e trimestre 2012

Vendredi 9,  l’action Crédit Agricole SA finissait en baisse de près de 6% à  5,573 euros après la publication du résultat net du groupe au 3ème trimestre 2012, impacté par différents évènements exceptionnels.

Emporiki pèse à nouveau sur les résultats

La filiale grecque Emporiki a contribué aux mauvais résultats de Crédit Agricole S.A à hauteur de presque 2 milliards d’euros. L’impact total de la Grèce sur le résultat net s’élevant à 3,2 milliards d’euros depuis le début de l’année 2012.

Emporiki en partie responsable du résultat négatif de CASAAprès avoir déjà injecté quelques 2,3 milliards d’euros en juillet dernier, la cession d’Emporiki à ALPHA.AT (pour 1 € symbolique) a coûté 550 millions supplémentaires pour la recapitaliser. Depuis 2006, la banque verte a ainsi perdu près de 9 milliards d’euros et la vente pourrait continuer à avoir des effets négatifs et impacter négativement les résultats 2013.

Mais les résultats du 3ème trimestre sont également dû à d’autres opérations à caractère exceptionnel comme :

  • La vente de CA Chevreux, la filiale courtage déficitaire à Kepler Capital Markets (qui pourrait intervenir pour la fin d’année).
  • La déconsolidation de Bankinter, sa filiale espagnole pour un montant de 193 millions d’euros.
  • La dépréciation d’écarts sur l’acquisition de crédits à la consommation pour plus de 500 millions d’euros.

Si on exceptait ces éléments exceptionnels, il est à noter que le résultat net de CASA deviendrait bénéficiaire à 716 millions d’euros.

L’activité des Caisses régionales reste soutenue

Désormais, le Crédit Agricole recentre son activité de banque universelle sur la France et l’Italie. Dans l’hexagone, ses Caisses Régionales continuent d’être rentables, même si leur participation au résultat global reste en retrait par rapport à l’an dernier à la même période.

Ces dernières ont enregistré un bénéfice net de 853 millions d’euros au cours du troisième trimestre 2012 avec une collecte en hausse de près de 4% et un produit net bancaire en augmentation de plus de 3% par rapport au 3e trimestre 2011, à 3,4 milliards d’euros.

Des résultats en hausse

L'activité des caisses régionales en hausseL’activité a résisté dans son ensemble malgré un environnement économique difficile. Le prêt à l’habitat notamment progresse de 3% confirmant que la banque verte garde un réel leadership dans le domaine du financement avec près de 5 milliards d’euros de crédits totaux (en y incluant les prêts octroyés par le LCL). En revanche, les crédits aux entreprises sont en recul tout comme les prêts à la consommation.

Les encours de fonds d’épargne ont augmenté de 56 milliards d’euros depuis le 1er janvier.

Le plan d’adaptation donne des résultats

Le plan d’adaptation mis en route le en décembre 2011 portait sur trois points et semble donner entière satisfaction.

  1. Améliorer le ratio crédit sur collecte, d’une part en renforçant les dépôts et d’autre part en gardant la maîtrise de la distribution de prêts.
  2. Réduire les besoins en liquidité de la banque et développer de nouvelles ressources.
  3. Poursuivre les cessions dans le domaine de la banque de financement et d’investissement

Les banques françaises restent solides

Les 4 principales banques françaises (BNP Paribas, groupe BPCE, CASA et Société Générale) détenaient en 2011 des fonds propres garantissant leur solidité financière et un ratio de « Core Tier 1 » moyen de 8,4, supérieur à bien des établissements européens et aux exigences de « Bâle 3 ». Celui du Crédit Agricole SA a atteint 9,3% au 3ème trimestre 2012.

 

© 2012 Fil du crédit | Agence web CUBE
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus