Accueil » Règlementation » Comment calcule-t-on les frais notariés sur la construction d’une maison neuve ?

Comment calcule-t-on les frais notariés sur la construction d’une maison neuve ?

Comme pour toute transaction, l’immobilier neuf n’échappe pas à la règle. Toutefois, la construction d’une maison individuelle a ceci d’intéressant : les frais de notaire sont limités à l’achat du terrain constructible, pour la simple raison qu’il n’y a pas de changement de propriétaire sur un bien qui n’est pas construit. Il n’y a donc aucun droits de mutation. Passage en revue de ce que vous allez devoir payer.

Les frais d’acquisition

Simulation

frais de notaire : terrain et constructionEn dehors des éventuels frais de garantie hypothécaire  liés à un prêt immobilier, les frais d’acquisition d’un terrain constructible sont estimés à : 

On note dans les résultats du calcul que les émoluments ne représentent que 1500 € soit 17% du prix total de l’estimation qui représente 8,5% du prix total d’acquisition.

(1) : exemple sur la base d’un terrain acheté au prix de 100 000 €

Faites votre demande de financement pour l’achat de votre terrain :

bouton_rectangle_immo

L’achat d’un terrain constructible

Le coût dépend des caractéristiques de votre investissement et plus précisément suivant que vous achetiez un terrain en secteur diffus ou dans un lotissement. Chacun des choix comporte des avantages et des inconvénients. Dans le premier cas, vous n’aurez pas de contraintes de construction imposées, hormis les règles que vous imposerait le certificat d’urbanisme ou le permis de construire. Dans le second cas, aucune surprise n’est à attendre sur la viabilité, la parcelle étant vendue « prête à l’emploi ». Il suffit de vous contraindre aux règlements du lotisseur.

Secteur en diffus

Dans le cas d’un terrain isolé, vous devrez évidemment tenir compte de tous les frais de viabilité comme :

  • Le bornage de la parcelle
  • Etude de sol
  • Eau, Electricité, Téléphone

En lotissement

Dans ce cas, tous les frais évoqués sont déjà prévus, chiffrés et inclus dans le prix. C’est donc la certitude qu’il n’y aura pas de dépassement et que tout est conforme au Plan Local d’Urbanisme (PLU) et au Plan d’Occupation des Sols (POS). Il est même possible qu’au moment ou vous achetez la parcelle, tous ces travaux soient déjà réalisés. Il ne reste plus à votre constructeur qu’à vous « raccorder » aux différents branchements prévus en bordure de terrain.

A lire également

© 2012 Fil du crédit | Agence web CUBE
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus