Accueil » Autres prêts » Comment obtenir un prêt étudiant sans garant

Comment obtenir un prêt étudiant sans garant

Les rentrées universitaires sont toujours synonymes de dépenses multiples et chaque année, nombreux sont ceux qui doivent trouver un financement pour régler les frais d’inscription, d’achat de fournitures, d’acquisition de matériel ou encore d’hébergement.

Du prêt étudiant garanti par l’OSEO aux aides d’urgence délivrées par le CROUS en passant par le crédit personnel classique et les aides familiales, les possibilités sont nombreuses mais aussi méconnues.

Nous étudions dans ce premier volet le prêt étudiant et les propositions complémentaires des banques signataires de l’accord.

Conditions d’octroi

Prêt sans caution pour les étudiants

Mise en place par Valérie Pécresse, alors Ministre de l’Enseignement supérieur, il a remplacé le prêt d’honneur qui était réservé aux non-boursiers.

Il est accordé sans conditions de ressources aux emprunteurs moins de 28 ans, de nationalité française ou ressortissants de l’Union Européenne, à conditions qu’ils résident en France de manière interrompue depuis 5 ans.

Il est nécessaire de prouver son statut en étant inscrit et en suivant une formation préparant soit à un  diplôme soit  à un concours d’Etat.

Caractéristiques de remboursement

Il est possible d’obtenir jusqu’à 15 000 euros sans caution familiale. Le remboursement s’effectue en en deux phases, étalées sur une durée maximale de 10 ans :

  1. Pendant la durée des études : franchise partielle (remboursement uniquement des intérêts) ou franchise totale (report de la totalité de l’échéance).
  2. A partir de l’entrée dans la vie active : remboursement sur la durée restante.

Exemples chiffrés

Nous allons prendre deux exemples chiffrés sur la base d’un prêt étudiant de 8000 € sur une durée maximale de 10 ans à un taux de 3,5%. Nous présumons une durée d’étude de 5 ans.

Exemple d’une franchise partielle

Dans notre premier exemple, l’emprunteur opte pour une franchise partielle. Nous faisons volontairement abstraction des cotisations d’assurance pour faciliter le calcul.

  • Montant de la mensualité pendant les 5 ans d’étude : (8000 € * 3,5 %)/12 = 23, 55 €
  • Montant de la mensualité pendant les 5 années suivantes : 145,53 €

Cas d’une franchise totale

franchise totale et partielleDans ce cas, l’emprunteur choisi de ne rien payer pendant la période d’études et de reporter le remboursement du capital plus intérêt au moment de l’entrée dans la vie active. Pendant la première phase, les intérêts de l’emprunt vont être capitalisés et la dette qui était à l’origine de 8000 € s’élèvera à 9 501€.

Les mensualités de la deuxième période (60 mois) seront alors de : 172, 84 €

Sachez que le taux d’intérêt du prêt étudiant varie suivant les banques. Ils se situent dans une fourchette de 3,20% à 3,70%,  à laquelle il faut rajouter les cotisations de l’assurance-crédit.

Notre conseil :  mettez la banque en concurrence sur l’assurance emprunteur avec une délégation.

Fonctionnement de la garantie OSEO

Le prêt étudiant est cautionné à hauteur de 70% par l’Etat. Pour ce faire, les pouvoirs publics ont crée un fonds de garantie géré par L’OSEO et destiné à couvrir les risques. L’Etat abonde chaque année en fonction des montants accordés. Les banques sont garants pour les 30% restant.

Les banques signataires

La demande doit être effectuée dans l’une des 5 banques signataires de la convention avec l’Etat :

  1. Le réseau de Banques Populaires
  2. Le réseau des Caisses d’Epargne
  3. Le CIC
  4. Le Crédit Mutuel
  5. La Société Générale

Les offres complémentaires

Garant d'un empruntNous vous présentons quelques offres bancaires complémentaires. Nous n’avons retenues que celles des 5 banques signataires des accords avec l’Etat et l’OSEO que nous avons jugés intéressantes.

Sachez que d’autres en provenance de BNP PARIBAS où du CREDIT AGRICOLE mérite sans doute d’être mis en concurrence. Elles tiennent toutes comptes de la spécificité liée au statut de l’étudiant et à l’absence de revenus.

Nous ne présentons toutefois que celles qui présentaient à nos yeux de vrais avantages soit sur le plan pratique soit d’un point de vue financier.

Les offres des banques populaires

Nous vous présentons deux formules gratuites du côté des BP qui constituent une offre utile.

L’avance de rentrée

Pour financer les nombreux frais qui interviennent à la rentrée universitaire, les BP proposent une avance plafonnée à 1000 € sans intérêt, remboursable sur trois mois. Ce montant est  à priori suffisant pour financer les frais d’inscription et l’achat des fournitures, mais cela risque d’être un peu juste si vous devez acheter en plus un ordinateur portable. A la différence du prêt étudiant, l’avance  de rentrée de la Banque Populaire nécessite la garantie d’une caution.

Important : la BP n’exige pas de caution de la part des adhérents de la LMDE, avec laquelle elle a signé des accords.

L’avance sur  bourse

Les boursiers peuvent bénéficier d’une avance de trésorerie gratuite de 1000 €, sans caution, à valoir sur prochain versement de la bourse. Les documents attestant du versement d’accord des services.

Les offres de la Société Générale

Nous ne retenons qu’une seule formule. Il faudra en outre vérifier que le taux proposé soit véritablement attractif.

Le prêt Évolutif

Il s’agit d’un prêt personnel non affecté accordé à un taux avantageux. La Société Générale propose une formule simple qui permet d’utiliser les fonds au fur et à mesure des besoins sans aucun justificatif.
Il peut être remboursé sur 9 ans, ce qui permet d’avoir des remboursements faibles. D’autre part, la banque propose un différé de remboursement qui peut s’avérer bien utile.

Les offres des Caisses d’Epargne

Avance étudiantDeux propositions semblent apporter une réelle plus-value aux étudiants.

Un financement sur mesure

Plus généreux que celui garanti par OSEO, le crédit proposé par la Caisse d’Epargne il permet aux 18-28 ans de bénéficier d’un crédit pouvant aller jusqu’à 45 000 €. La banque ne demande aucun justificatif. Il est ainsi possible d’acheter du matériel informatique, du mobilier, un véhicule ou de financer un voyage à l’étranger.

L’emprunteur ne paie les intérêts au fur et à mesure des décaissements de fonds. Comme le prêt garanti par l’OSEO, celui de la Caisse d’Epargne est remboursable sur 10 ans et il est possible de le solder à tout moment sans pénalités de remboursement anticipé. L’assurance décès invalidité est facultative.

Le Crédit MIPE

Un peu sur le même principe du permis à 1 € par jour, la Caisse d’Epargne propose de prêter pour l’achat de matériel informatique. Avec le crédit MIPE, il est ainsi possible de financer votre ordinateur portable pour un montant allant de 1000 à 2500 € sur une durée de 3 ans à un taux avantageux.

Les offres du Crédit Mutuel

Là encore, une seule offre retenue sur l’ensemble des propositions du Crédit Mutuel et un financement concurrent de l’offre de la Caisse d’Epargne.

Le Prêt Etudes-Formation

Il est proposé à tous ceux qui poursuivent des études universitaires mais également à ceux qui optent pour des études courtes (CAP ou Brevet Professionnel par exemple), ainsi qu’aux adultes qui suivent des cycles de reconversion.

Le montant du financement peut atteindre 40 000 € remboursable sur 10 ans, ce qui peut être utile dans le cas d’études onéreuses suivies à l’étranger ou dans des grandes écoles. Le taux d’intérêt reste avantageux  (taux nominal de 2,90% au 25 aout 2012). L’assurance est facultative.

Les offres du CIC

Deux offres intéressantes qui se rapprochent de celles étudiées ci-dessus et qui permettent  de créer une saine concurrence entre les banques.

Le prêt études

Pouvant aller jusqu’à 40 000 € sur 10 ans, sans frais de dossier et déblocable en plusieurs fois, le prêt études du CIC fonctionne comme les précédents. Il est remboursable par anticipation sans pénalité, et bénéficie d’une modularité très pratique. Il est ainsi possible d’augmenter les mensualités si les études sont arrêtées ou au contraire de les diminuer en cas de prolongation.

Attention : la  couverture Décès et PTIA est obligatoire. Vérifiez auprès des assureurs s’il n’existe pas des contrats externes plus avantageux à la banque.

Financer du matériel informatique

Encore une offre à taux préférentiel pour du matériel informatique. Le CIC propose des prêts aux 18-28 ans sans frais de dossier pour un montant allant de 750 à 3000 € sur une durée de 36 mois. Le remboursement reste maîtrisé et basé à 1 € par jour soit 30 euros par mois. Une caution est généralement exigée.

A savoir : un partenariat entre HP et CIC permet d’obtenir des conditions préférentielle

Mots clé:
© 2012 Fil du crédit | Agence web CUBE
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus