Accueil » Actualités » Taux directeurs inchangés en février 2013

Taux directeurs inchangés en février 2013

La décision de politique monétaire prise à l’unanimité lors de la réunion de la BCE jeudi 7 février n’a pas surpris les observateurs. En maintenant ses taux directeurs à leurs niveaux actuels, l’institution de Francfort maintient sa politique accommodante de taux faibles. Les principaux taux demeurent ainsi inchangés, le taux « Refi »  (taux de refinancement) restant à 0,75%.

Perspectives favorables en 2013 ?

Prévisions économiques de la Banque Centrale EuropéenneMario Draghi a rappelé que les risques qui pèsent sur les perspectives économiques européennes étaient faibles. L’inflation pour le mois de janvier n’a pas dépassé 2% et devrait garder une tendance baissière dans les mois qui viennent.

Ce dernier s’est même montré optimiste sur une reprise progressive de l’économie au cours de l’année 2013, que favoriserait la politique monétaire menée par la Banque Centrale Européenne mais aussi par un regain de confiance sur les marchés financiers. Il s’est d’ailleurs félicité du remboursement des banques de 140,6 milliards d’euros sur les 489 milliards obtenue dans le cadre  de la première LTRO à trois ans (opérations de refinancement menées par la BCE aux banques européennes entre décembre 2011).

Il s’est enfin également avancé sur une consolidation de la demande.

La guerre des changes n’aura pas lieu

Concernant la situation de la devise européenne qui se situe toujours à des niveaux élevés par rapport à la Chine ou aux Etats-Unis, Mario Draghi n’entend pas intervenir pour l’heure actuelle. Le président de la République, François Hollande souhaite quant à lui que l’Union Européenne soit en mesure de définir un objectif de change européen afin de lutter contre un Euro fort et faire front contre la faiblesse monétaire de nombreux pays.

Dès lors, faut-il s’attendre à une position commune des européens lors du prochain sommet du G20 de février ? Rien n’est moins sûr car les économies européennes n’ont pas toutes les mêmes niveaux de résistance.  Pour sa part, le Royaume Uni n’a aucun intérêt à ce que le rapport actuel de la Livre Sterling soit modifié. Par ailleurs, la Banque d’Angleterre attends son nouveau patron Mark Carney qui prendra ses fonctions en juillet prochain.

L’Euro ne pourra en définitive ni compter sur une intervention de la BCE ni sur une position commune de l’Union Européenne au G20. Les entreprises exportatrices vont sans doute encore souffrir dans les mois qui viennent.

A lire aussi
© 2012 Fil du crédit | Agence web CUBE
En poursuivant votre visite, vous acceptez l'utilisation des cookies pour que nous puissions vous proposer une navigation personnalisée et des services fonctionnels.
En savoir plus